Karl von Drais… Ce nom ne vous évoque sûrement pas grand-chose, et pourtant, vous êtes, peut être sur le point d’acheter sa petite invention ! Ce baron allemand a mis au point les premiers modèles de draisiennes en 1817. Cet ancêtre du vélo a envahi le marché depuis sa remise au goût du jour dans les années 90. Aujourd’hui, ce sont les jambes les plus petites qui cavalent au rythme des poussées sur le sol ! Vous voulez vous laisser tenter par l’achat d’une draisienne pour votre enfant ? Suivez notre guide pour choisir son premier vélo d’apprentissage !

La draisienne, idéale pour développer la motricité en deux-roues

L’apprentissage de l’équilibre en draisienne

Les parents apprécient la draisienne pour leur enfant parce qu’elle développe l’équilibre, indispensable à l’apprentissage du vélo. Une fois le vélo en bois sans pédales propulsé avec les pieds au sol, l’enfant peut les lever pour appréhender la vitesse. C’est à ce moment qu’il va ressentir les effets de l’allure sur le vélo et qu’il va, de manière instinctive, opérer des petits mouvements sur le guidon pour garder la trajectoire. Son corps va également légèrement pencher d’un côté ou de l’autre pour faire contre-poids. L’enfant va ainsi maîtriser l’équilibre sans prendre de grands risques de chutes.

Evo 16 "
Vélo tout chemin cadre aluminium !
Image is not available
Evo'lutin : draisienne bois
Idéal pour bien commencer !
Image is not available
previous arrow
next arrow
Slider

Le développement des réflexes et la coordination des mouvements

La draisienne est idéale pour aiguiser le sens des réflexes. C’est l’occasion d’appréhender les effets des mouvements du corps dans l’espace et ainsi, approcher la notion de vitesse, de trajectoire et de passage de la position d’arrêt à la mise en mouvement. La draisienne offre une opportunité d’aborder ces notions en toute sécurité. L’enfant peut ainsi repérer ses propres limites et adapter ses procédures sans danger. La draisienne offre également la possibilité de lui apprendre l’intérêt de se protéger en deux-roues avec les accessoires appropriés.

Les critères de choix pour une draisienne adaptée à votre enfant

Le choix d'un vélo sans pédales pour votre enfant va dépendre de son âge et surtout de sa taille. Vous pouvez offrir une draisienne à votre enfant à partir de ses 2 ans, l’âge auquel il possède les prérequis moteurs pour un apprentissage en douceur. Lorsque l’enfant est bien assis sur la selle, ses pieds doivent être à plat sur le sol avec les genoux légèrement fléchis, et les mains sur le guidon.
Afin de pouvoir faciliter sa manipulation et permettre les apprentissages moteurs, dirigez-vous vers des draisiennes légères. Le bois et l’aluminium sont des matériaux souvent plus légers que le métal, donc à privilégier pour votre pitchoun. Votre enfant pourra ainsi manœuvrer sa draisienne plus facilement, pour descendre ou monter d’un trottoir, par exemple.

Les équipements disponibles sur une draisienne en bois

Plusieurs accessoires peuvent être disponibles sur les draisiennes, directement intégrés ou en option pour faire évoluer l’engin de votre enfant.

Les freins, indispensables ou non ?

Certaines draisiennes sont équipées de frein, d’autres non, Que choisir ? Il n’y a pas de réponse ferme et définitive sur ce sujet, La draisienne est la pour permetre à votre petit bout de s’initier aux plaisir du 2 roues et non de dévaler les pistes comme un champion des les premiers tour de roues ! Laissons donc le temps au temps ... 
La draisienne est le premier “pas” de votre enfant vers l’autonomie, avec ou sans freins, la surveillance est de mise et adapter le terrain au niveau de votre enfant reste l’élement securitaire primordiale !
Une fois l’apprentissage de la propulsion, de l’équilibre, du changement de direction aquise, alors la présence des freins sera un plus, d’une part pour le budget chaussure de papa et maman, mais aussi pour le passage au niveau superieur.

La béquille pour une draisienne ?

La béquille sert à maintenir le vélo sans pédales en position debout lorsque l’enfant ne l’utilise pas. Peu de draisiennes en sont équipées, ce n’est pas indispensable, bien que pratique. Soyons, cependant honnêtes : combien d’enfants vont avoir le réflexe d’abaisser la béquille pour maintenir l’engin ? Vous trouverez plus souvent sa draisienne posée au sol, entre deux sessions de jeu. N’en faites pas un critère déterminant.

La draisienne ce sont les parents qui en parlent le mieux !

Floriano C : Mon petit a mon grand étonnement a vite compris comment fonctionne une draisienne, un peu casse-cou, il a bien saisi quand même que cela peut assez aller vite et il adapte sa conduite, c’est top !

Sophie V : C’est assez pratique et peu encombrant, vite déposée dans le coffre de la voiture aussi vite enlevée. Léa aime beaucoup, et garde assez bien l’équilibre finalement. Un coup de guidon par-ci par-là et la voilà parti… Une bonne expérience pour toute la famille !

Greg : Pas vraiment convaincu au départ, j’avoue que ce petit presque vélo est mieux adapté à l’âge de mon fils (20 mois), c’est bien pour débuter et ça me va. Seul défaut il est infatigable… !

Réseaux sociaux:
Haut

2020 © loupitchoun-cycles